Tous les aime

Ce soir, je pourrai avancer vers toi avec des lettres tracées de soleil et sourire de ce que je sais de nous. Tu prendrais cet air surpris sous les branches de l’arbre muet et j’aurais tous les aime du monde pour te déclarer ma flamme. Il me suffirait d’une caresse sur ta joue et de la rencontre d’une fleur pour me sentir heureuse. Et je le serais. Je le serais de ces papillons vibrant des ailes entre mes cuisses, de ce capharnaüm de désirs à s’éparpiller sous les coupes fines de ma peau… Je le serais plus encore de cet amour à me déboussoler comme une novice se découvre éprise éperdument. Et je le serais… de toi.

Marina Rogard

© Tous droits réservés – 2021 – Marina Rogard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :