Et l’amour et l’amour

Un an déjà. Et l’amour et l’amour. Un soleil blotti contre la mer rassemblait ses troupes de papillons. Ils se déversaient sous nos pieds nus grimpant la douceur de nos cuisses jusqu’à nos ventres impatients. 

Le silence grignotait des trésors sous le sable. Il n’y eu soudain que nous. Nos fronts collés dans une étreinte qui semblait ne plus vouloir s’achever. J’écoutais mon coeur parler au tien. J’écoutais ma bouche dessiner des baisers. J’écoutais mes mains ravir le désir enfoui sous tes paumes. Je te vivais de l’intérieur. Je me consumais. 

Il n’y eu soudain que nous. Et l’amour et l’amour. À te regarder j’immortalisais le grain de ta peau la forme de tes yeux le tracé de tes lèvres. Je me faisais en toi. Je me livrais à nous.

Un an déjà que les beautés de La Pointe du Siège ont vu naître la tendresse dans ce qu’elle a de plus absolu. 

Depuis l’amour a entrepris une croisade où l’une contre l’autre et l’autre avec l’une nous nous retrouvons. 

Depuis la Normandie est devenue ma seule et unique patrie. 

Ma patrie mon amour, c’est toi.

Marina Rogard

Le texte est à écouter ici :

Recueil Instants d’Aime disponible en version papier et numérique dans toutes les librairies en ligne (Amazon, Fnac, Cultura, etc.). 

Pour toi ma Vikinamour…

Photo en-tête, La Pointe du Siège, Ouistreham

%d blogueurs aiment cette page :